Les chroniques du jardin, part 9

J’ai retrouvé le jardin après quelques jours passés outre Manche (d’ailleurs je vous concocte le récit d’une balade dans un parc très connu).
Dans l’entrée du jardin,  les roses de « Léonard de Vinci » vous accueillent (rosier issu d’une branche), et, plus loin, les petites roses des « Grootendorst » :

La pivoine « Noémie Demay » :

Ici, en Bretagne, les pluies ont été abondantes, accompagnées de vent violent  (oui, chez vous aussi 😥 ).

Un rosier, planté il y a 18 mois, nommé « Cyclamen Pierre de Ronsard », mêmes fleurs que le dit Pierre, mais dans des coloris beaucoup plus chatoyants :

Le rosier pousse lentement, mais devrait grimper à 2 ou 3 mètres.

Sur la même pergola, le rosier « Palais Royal » peine un peu à grimper, mais produit de nombreuses fleurs :

La joie de revoir le jardin a été ternie par la découverte de roses flasques, imbibées d’eau, ballantes, donc très moches. Heureusement, il reste quelques roses indemnes, ainsi que de jolies scènes.

Le tout petit géranium « Splendens » :

Les pois de senteurs commencent à fleurir, ici, il s’agit de « Hiscent », le bien nommé, hummmm, sur la barrière du potager (Sarah Raven) :

Les cyclanthères d’Annick, ont déjà produit des petits fruits, que je me suis empressée de manger. Le goût ressemble à ceux des petits concombres.

Un autre pois de senteur, « Earl Grey » :

Les graines des pois viennent de la pépinière anglaise de Sarah Raven, les plants sont très forts).

Au pied des cyclanthères, un petit arbuste, le Parahebe « Avalanche » (merci Maryline) :

Sa fleur est mignonne :

Sur la barrière du potager, on est à l’acmé de la floraison, même si les roses ne sont plus gracieuses :

Une petite série d’hortensias :

Les pommes poussent bien :

Et comme la vie du jardin n’est pas un long fleuve tranquille, hélas, nous avons trouvé un bébé hérisson, qui trainait depuis 48 heures au moins sur la pelouse, et dans le potager, en pleine journée, ce qui absolument anormal.
Catherine, de l’excellent blog Aquarelle, jardin et autres rêves, donne des conseils au sujet des hérissons trouvés. J’ai suivi les liens qu’elle donne.

J’ai réchauffé ce petit être, qui pesait 145 grammes (il a à peu près 3 semaines), essayé de le nourrir (sans succès) sur les conseils de notre vétérinaire, et emmené ensuite au centre Volée de Piafs de Laguidic dans le Morbihan.

Il a été bien accueilli, et la bénévole m’a dit qu’en ce moment, environ 50 petites bêtes sauvages arrivaient au centre (pas que des hérissons). Ils font un travail incroyable, je les admire beaucoup.

J’espère que ce petit orphelin (trop mignon) survivra et que, plus tard, il retrouvera les fourrés d’un jardin.

A bientôt !

Bonne fin de semaine, au jardin, bien entendu !

Les chroniques du jardin, part 8

Quelques pivoines en ce moment :

« Sarah Bernhardt » :

« Falstaff » :

et « Sharifa Asma » :

« Belle des Fagnes » :

Lupin « La Demoiselle » :

Lupin sauvage, graines ramenées de Vancouver :

Lupin « La Chatelaine » :

« Guirlande d’amour » :

Les cyclanthères, une première au jardin, graines envoyées par Annick 🙂  :

« Katherine Zeimat » et la lavande « Grosso » :

Premières fleurs de nymphéas dans la mare :

Autour de la mare :

« Sally Holmes » :

et un des ses bouquets :

Clématite « Madame Julia Correvon » et « New Dawn » :

Quel merveilleux rosier que « New Dawn » :

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer des clichés pris un matin de la semaine dernière, sous une brume de mer épaisse :

Voici un insecte sympathique qui habite le sous-sol de la pelouse.  Il manque une patte arrière à celui-ci (notre fille S. l’a délogé de son trou avec précaution, ce n’est pas elle qui l’a blessé) (peut être un combat entre grillons qui s’est mal terminé ?)

Je vous souhaite une belle fin de semaine au jardin et au soleil, bien sûr !

 

Mon petit temple japonisant (et petites courges)

Créé pour se poser près de notre nouvelle mare (je vous en parlerai bientôt 😉 ), je l’ai fabriqué en décembre dernier.
Ce petit temple a été biscuité puis cuit sans émaillage. Il est donc complètement brut, et lentement, les mousses vont le coloniser (ambiance humide des bords de mare). Il aura ainsi une allure beaucoup plus naturelle.

Et, comme d’habitude, les petits « secrets » de la réalisation.

Certaines parties ont été fabriquées selon la méthode de la boulette dans le carton (voir cet article, voir plus de précisions).

Là, avec un gabarit, je dessine le simili coeur du premier « étage » du temple.

Un étage tout simple :

Il lui manque le toit, et il attend sagement de bien sécher :

Le toit, assez long à mettre en oeuvre :

Vous savez tout sur mon petit temple 😉 .

Pour conclure, deux petites courges, réalisées d’une toute autre façon.
Il y a 3 ans, chez mon amie Cécile, de l’atelier Cécilon, j’avais fait un stage de fabrication de moules en plâtre pour céramique, dont je ne vous ai jamais parlé.
A l’époque, j’avais apporté à l’atelier une petite courge du jardin, dont nous avions réalisé un moule en plâtre. Ensuite, j’ai coulé de la porcelaine liquide à l’intérieur du moule et voilà :

Et ce printemps, j’ai enfin émaillé ces deux petites courges, et le résultat me ravit !

J’ai posé un engobe (mélange jaune/orange) sur biscuit, puis il a été cuit.

On dirait presque une vraie courge! et, petit truc en plus, j’ai posé une vraie queue (séchée) de courge, ce qui lui donne un air encore plus naturel 😉

Et merci ♥ ♥ ♥ à toutes celles et tous/ceux qui m’ont écrit sur le billet de clap de fin, elles/ils m’ont redonné l’envie de continuer le blog 🙂

Bonne fin de journée à tous !

Bonne fête Maman ♥

Après le précédent billet, empli de spleen, une promenade dans le beau jardin de mes parents, qui se trouve à l’opposé du mien, près du Jura.
Ce dernier week end, il faisait gris chez eux, mais cela ne m’a pas empêché de prendre quelques photos. Dommage, car les clichés ne rendent pas honneur à leur jardin.

Mais vous pouvez retrouver une bien plus belle présentation lors des balades que j’y ai faites les années précédentes, ici ou là. En remontant un peu, vous pouvez voir l’évolution sur plusieurs années.

 

Au fond, au bout du pré, les marronniers, quarantenaires :

Le chêne d’Amérique, avec ses jolies feuilles :

L’an dernier, le jardin a souffert d’une sécheresse importante (comme partout en France, dois je le préciser) et mes parents ont perdu plusieurs arbustes, et plus grave, des arbres. Dont celui ci, un beau gingko, planté à la naissance de notre fils ainé, et qui faisait leur fierté, qui est en train de mourir. Un comble pour un gingko biloba, qui est le plus vieil arbre du monde..il a résisté à tout, même à la bombe atomique au Japon 🙁 !

Vous pouvez voir ce gingko sur cet article, sa mort me désole, ça fait vraiment mal au coeur 😡

 

 

La haie de fusains est mangée par une chenille, celle du papillon nocturne, l’hyponomeute (Yoponomeuta sp.), c’est très impressionnant, mais apparemment, les dégâts ne sont pas irréversibles, heureusement ! voir l’article ici

Un vieux ceriser est mort également, ainsi qu’un magnifique sapin, qui sera élagué en automne.

L’automne dernier, il y a eu des travaux importants dans le jardin, pour la mise aux normes des fosses toutes eaux, et une partie des arbres et arbustes ont été enlevés. Cela crée un vide saisissant…

La pivoine, ramenée de Lorraine, il y a plus de 30 ans, est d’un rouge flamboyant !

Au potager, les pieds de tomates attendent sagement l’été :

Les fraises arrivent !

Le chien des voisins avait soif 😛  :

Dans le bassin, plein de bébés poissons 😉 ! Pourquoi ceux de notre mare ne se reproduisent pas?? bouuuuh 🙁 

 

Et enfin,  en ce jour particulier, je te souhaite une très belle fête, Maman, et je t’embrasse bien fort !                                                                   ♥♥♥

Et une belle fête à toutes les mamans 🙂 

Bon dimanche à tous !

 

Clap de fin ?

Aujourd’hui, je fête le sixième anniversaire de ce petit blog et depuis quelques mois, je me pose la question de l’arrêter définitivement ou non.

Heureusement, en ce printemps, avec les jolies couleurs du jardin que je voulais partager avec vous,  j’ai un peu changé d’avis.

« Pink Cloud » :

Vous pouvez retrouver le premier billet ici et celui du 5ème anniversaire là (et en remontant, les autres articles d’anniversaire).

Je vous rassure de suite (si vous devez l’être 🙂 ), ce n’est pas vraiment un clap de fin, même si j’y ai fortement songé.

Mais je tenais à vous faire part de mes élucubrations de ces dernières semaines.

Donc j’ai décidé de renouveler l’abonnement pour un an chez mon hébergeur, mais je me reposerai la question dans quelques mois, j’en suis absolument sûre.

Certes je comprends bien que les thèmes que je développe ne peuvent pas plaire à tout le monde. Au départ, dans ce blog, je voulais partager avec vous, outre le jardinage, ma passion des voyages, et celle de la céramique.

« Iceberg » :

Le peu de retour que j’ai pour certains articles publiés, ne m’encourageait pas trop à continuer.

Parfois, je passe des heures à rédiger les comptes rendus de voyages, à essayer de produire des photos pas trop moches, à rechercher de la documentation. Et il me semble que peu de personnes soient concernées par ce thème. Mais je le conçois parfaitement !

Je voulais démontrer qu’ailleurs l’herbe est aussi verte, qu’il ne faut pas rester chauvin et ne pas se cantonner à son petit bout de jardin. Il y a tant à découvrir à 2 pas de chez soi, ou à l’autre bout du monde.

Quelques lecteurs étaient intéressés, mais je remarque que les commentaires se tarissent de plus en plus sur ce genre de billets.

Le pavillon d’Or à Kyoto :

De plus, côté jardin, j’ai l’impression de montrer toujours les mêmes images du jardin, année après année… c’est devenu lassant et redondant.

« Iceberg » :

Mais certaines lecteurs sont très fidèles, et parfois, à chaque article ils ont la gentillesse de donner leur avis sur le billet publié, et je les en remercie profondément. Elles (oui!) se reconnaitront, je les embrasse !

« Martin Des Senteurs » :

Je voulais aussi vous faire connaitre la poterie, vous démontrer qu’elle est à la portée de tout le monde. Il suffit d’un peu de volonté, de savoir-faire et d’imagination (et de temps). Pour moi ce n’était qu’un hobby, mais depuis mon enfance je rêvais de tourner, de façonner, de sculpter. Je n’avais pas un métier manuel, et pourtant, des « objets » sont sortis de mes mains (je l’avoue, des réalisations pas toujours extraordinaires ;-)) .

Si vous saviez comme la poterie est délassante et enrichissante, et souvent, je pense que tourner et patouiller la terre, est presque aussi bénéfique que méditer…

Mes trois courges, réalisées à l’atelier de mon potier Richard :

J’avais imaginé que le nom de mon blog reflèterait bien mes passions de la « terre », dans tous ses états.

Jardin, voyages, et céramique …

Mon petit cochon anglais variété « saddleback » :

Malheureusement, ce blog ne me semble pas aussi original que je le souhaitais. Depuis quelques mois, l’envie d’écrire et de publier m’avait quittée.

Les fleurs de l’acacia faux robinier au dessus de la haie fleurie du potager :

Pour cela, je suis en train de réfléchir à d’autres moyens de communiquer mes passions, et lorsque j’aurai enfin trouvé la meilleure façon de le faire, je vous en ferai part. Si bien sûr le spleen ne revient pas.

Pour l’instant, je vais continuer cahin-caha, comme autrefois…

Les ceanothes sont en pleine forme :

J’espère n’avoir perdu personne en chemin 😉 !

L’intention de ce billet n’est pas de culpabiliser quiconque, ni de me plaindre de quoi que ce soit, mais juste de vous faire comprendre mon humeur actuelle. Je conçois nettement que les goûts des lecteurs et leurs préoccupations puissent changer au fil du temps. De fait, il y a tant à voir sur le net, faceb..k, instagr.m, et autres réseaux sociaux, et il existe des blogs incroyables, intéressants, beaux et instructifs, et commenter est souvent ardu (ah le système captcha :-() et chronophage (je l’ai expérimenté de nombreuses fois).

Voilà!

Bonne journée à vous tous !

Et à bientôt 😛

Edit du lundi 27 mai, merci à vous tous/toutes